La crise de 29 Partie 2: L’erreur de trop

Dans le précédent épisode sur la crise de 29, je vous avais parlé de Sir Montagu Norman, le gouverneur de la Banque d’Angleterre de 1920 à 1944. Mais si! Rappelez-vous…. l’homme qui avait réussi en quelques années à ruiner son pays et à créer plus d’un million de chômeurs.

L’erreur de trop

Pour stabiliser la livre, il était revenu à l’étalon or . Ce qui est très bien. Mais pour rembourser plus rapidement la dette qu’avait le Royaume-Uni vis-à-vis des USA, il avait pris une parité artificielle de 4 livres pour une once d’or. Ce qui est beaucoup moins bien car l’industrie du pays ne pouvait pas supporter une telle appréciation de la monnaie. Mais Montagu Norman se moquait de ce type de contrariétés et de la montée du chômage.

Pour la petite histoire

Quand on lit les mémoires d’Emile Moreau, gouverneur de la Banque de France de 1926 à 1930, on comprend que Montagu Norman méprisait à la fois les masses et la démocratie. C’était du reste un trait commun aux banquiers centraux de l’époque (et peut-être d’aujourd’hui). Pour Norman, les hommes et les institutions politiques étaient incapables d’organiser l’économie et la finance du monde. C’était donc aux banquiers centraux (et donc à lui) de le faire. Il fallait, selon lui, que les banques centrales s’organisent entre elles pour faire sortir du domaine politique les problèmes essentiels de l’économie.

Quand les banques centrales préparent la crise de 29

Sir Montagu Norman est un homme fidèle à ses idées. Il va effectivement aller voir son ami Benjamen Strong pour que les banques centrales s’organisent entre elles… Mais le résultat ne va peut être pas être celui qu’il espérait. Je vous laisse voir la vidéo.

 

La dernière partie, la 3, porte sur le Krach de 1929.

Alors? Vous trouvez que le travail des banques centrales est convaincant? Dites-moi ce que vous en pensez. Partagez cet article sur les réseaux sociaux et abonnez-vous pour ne pas louper les prochains.

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi lire:

4 pensées sur “La crise de 29 Partie 2: L’erreur de trop

  • 29 avril 2017 à 10 h 09 min
    Permalink

    absolument superbe quant à la volonté de transmettre le savoir, grand coup de chapeau que de mettre en lumière cette approche de la crise de 1929 et quelle maestria pour condenser le tout de façon bien interactive, bref absolument remarquable.
    Je fais des recherches personnelles sur cette période et suis tombé sur votre site par hasard j’aimerai pouvoir si vous le permettiez pouvoir dialoguer avec vous . D’autre part le visuel du personnage de Norman est bien beau

    Répondre
    • 30 avril 2017 à 23 h 02 min
      Permalink

      Merci pour votre commentaire. Je serais ravis de dialoguer avec vous.

      Répondre
    • 7 septembre 2017 à 14 h 54 min
      Permalink

      Vous avez un onglet « Me contacter » à gauche de l’écran sur mon site.

      Répondre

Laisser un commentaire