Théorie de la croissance endogène

Bref historique des théories de la croissance endogène

Comment sont nées les théories de la croissance endogène ?

L’abandon de l’étalon or lors des accords de Breton Woods (1971) permet aux USA de laisser flotter le dollar. Cette politique américaine entraine à son tour la chute des taux de change fixes en mars 1973. La conséquence fut une dépréciation très forte du dollars. Hors le prix du pétrole est fixé en dollar. Les pays producteurs voient donc leur revenu fondre. Ils vont alors former un cartel et publier un communiquer indiquant que le prix du baril serait fixé par rapport à l’or. C’est le premier choc pétrolier.

D’octobre 1973 à mars 1974, le prix du baril est quadruplé, passant de 2,59 à 11,65 dollars. La croissance en partie basée sur une énergie peu cher s’écroule, les trente glorieuses sont terminées.

Comme elle se fait rare, la croissance redevient un sujet d’études. Comment générer de la croissance?

Les économistes se heurtent à deux problèmes:

  1. Les rendements des facteurs de production sont-ils réellement décroissants comme l’affirment les théories classiques? Car dans ce cas, il ne peut pas y avoir de croissance économique sur un long terme.
  2. Le progrès technique, qui est à la base de la croissance, est-il forcément exogène? Est-ce une sorte de résidu comme le pense Robert Solow?

Dans les années 80, les économistes cherchent donc une nouvelle façon d’expliquer la croissance. Certains d’entre eux vont se demander si celle-ci peut s’auto-entretenir. Ces recherches vont déboucher sur les théories de la croissance endogène .

Théories de la croissance endogène

En savoir plus

 

Laisser un commentaire