A LA DÉCOUVERTE DU KEYNESIANISME

Dans cet article vous allez découvrir ce qu’est le Keynésianisme.

Le keynésianisme ou théorie keynésienne a longtemps été utilisé par les gouvernements alliés à la fin de la deuxième guerre mondiale. Tous les textes que nous avons lu s’accordent également à dire que le Keynésianisme a apporté une solution économique simple et réaliste aux conséquences du crack boursier de 1929 et à celles de la deuxième guerre mondiale. Au fil de nos recherches nous avons appris que le père de ce courant John Maynard Keynes n’avait jamais remporté de prix ou récompense pour son apport à la science et à l’Economie mondiale.

Toutefois, la fondation Charleston de Bloomsburry en Angleterre, longtemps après la mort de Keynes, a décidé de décerner chaque année un prix portant son nom. Le Charleston-EFG John Maynard Keynes Prize récompense les individus de toute nationalité, et discipline dont les idées et travaux ressemblent à ceux de Keynes. C’est une reconnaissance de la contribution sans égale d’un individu à la société. Cet article vous expliquera donc en quoi consiste le courant keynésien et comment ce dernier à participer à redresser l’économie mondiale de l’après guerre.

John Maynard Keynes

Le keynésianisme vient de l’économiste anglais John Maynard Keynes. Ce dernier est considéré comme l’un des plus grands économistes du vingtième siècle.

Sa pensée s’oppose à l’économie néoclassique puisqu’elle vient souligner l’importance de l’Etat dans la remise sur pied de l’économie nationale.

Keynes préconise l’intervention de l’Etat

Il a commis plusieurs livres et articles économiques. C’est le cas de « Les conséquences économiques de la paix » paru en 1919. Mais l’œuvre qui a donné naissance au Keynésianisme c’est « Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie » paru en 1936. Cet ouvrage s’appuie sur l’idée que le marché a cessé de s’autoréguler et qu’il n’assure plus le plein emploi. Keynes préconise donc l’intervention de l’Etat pour remettre l’économie en marche dans les périodes difficiles.

Cette théorie intervient dans une période de crise économique. En effet après le crack boursier de 1929, l’économie anglaise et de plusieurs autres pays est problématique. Le taux de chômage est élevé ce qui entraine une baisse de la consommation. Ensuite, le début de la guerre aggrave la situation économique. Car, tous ces problèmes n’ont pas été prévus par la théorie néoclassique mise en application à cette période. A la fin de la deuxième guerre mondiale il est donc question pour les vainqueurs de trouver une nouvelle théorie à appliquer pour relever l’économie. Le keynésianisme remporte les suffrages du Trésor britannique.

En quoi consiste donc la théorie Keynésienne ?

L’économie et la production de biens et services est influencé par la consommation, l’investissement, les achats et l’exportation selon Keynes. La demande augmente uniquement lorsqu’une de ces composantes est stimulée.

Cependant pendant les périodes difficiles comme ce fut le cas dès 1929, la demande baisse drastiquement. Cette baisse est due au fait que les consommateurs diminuent leurs dépenses car les lendemains sont incertains. De leur côté, les investisseurs cessent également leurs activités car les consommateurs s’intéressent moins à leurs produits et services. Pour y remédier, Keynes propose donc une prise en main de la situation par le gouvernement afin de booster la production.

Pour lui, l’économie fonctionne selon trois principes:

Premièrement, l’économie est influencée par les décisions des secteurs public et privé. Le premier ayant un rôle de régulation et le second ayant un rôle de stimulation de l’économie.

Deuxièmement, les revenus s’adaptent lentement aux variations de l’offre et de la demande d’où les pénuries et les excédents de production selon la situation économique qui prévaut.

Troisièmement, les variations de la demandent impactent la production et l’emploi.

Un exemple

Pour mieux comprendre Keynes, prenons le cas d’un pays en proie à la guerre civile. Les consommateurs font face à l’incertitude de la situation. Ils se projettent moins dans l’avenir donc font moins de dépenses. Cette baisse d’engouement des consommateurs provoque un excédent de la production nationale. Puisque les marchandises ne sont pas écoulées, les investisseurs, eux aussi, diminuent leurs investissements et donc la production de biens et services pour équilibrer leurs dépenses avec la demande présente et la situation de conflit qui prévaut dans le pays. De plus, le conflit rend forcément l’investissement difficile. Les infrastructures d’investissements sont constamment en danger dans ce type de situation. Ainsi un problème entraînant l’autre les producteurs se voient obligés de diminuer la main d’œuvre, car, ils n’ont plus les moyens de la rémunérer d’où la hausse du chômage. La responsabilité revient donc à l’Etat d’impulser la production de biens et services en accompagnant les producteurs et investisseurs privés ; en injectant des fonds dans l’économie pour rétablir l’équilibre économique du pays. Cela ne règle pas la crise sociale, mais permet au pays de survivre malgré les conséquences d’un conflit armé.

Le cycle économique

Le Keynésianisme considère le cycle économique comme un grave problème économique. Il pense qu’il est possible de le résoudre par de sérieuses politiques économiques. Keynes a appelé cette solution « politique anticyclique ». Elle consiste à réduire les déficits budgétaires en finançant des projets d’envergure. L’Etat ici, prend sur lui de subventionner des projets afin de stimuler l’emploi. Ensuite, les salaires doivent être stabilisés de telle façon que lorsque la demande augmente à nouveau, les impôts augmentent aussi. L’augmentation des impôts, ici, aura pour but de prévenir l’inflation.

Keynes propose également d’utiliser la politique monétaire pour baisser le taux d’intérêt et encourager l’investissement. Même s’il préconise tout de même de surveiller l’augmentation de la masse monétaire. Car, l’afflux de liquidités peut ne pas rétablir l’équilibre de l’économie.

Pour Keynes, le gouvernement doit prendre en main la résolution de problèmes sur une courte période. Laisser le marché se remettre tout seul sur le long terme, serait risquer d’être ensuite incapable de le remettre sur pied.

La politique anticyclique consisterait donc pour l’Etat a faire une veille constante de l’économie nationale. Si les experts constatent un problème dans l’équilibre de marché, l’Etat peut soit augmenter la masse monétaire en circulation pour baisser les taux d’intérêts et encourager entrepreneuriat donc l’investissement ; soit financer des projets structurants comme les routes, les barrages, etc. Ces projets nécessitent généralement une main d’œuvre élevée. Ce qui signifie plus d’emploi. Lorsque la population est assez employée, elle utilise son revenu pour sa consommation. Automatiquement, la demande augmente et le marché retrouve plus ou moins son équilibre.

Mais les keynésiens restent réalistes. Ils savent que personne n’est capable de prévoir à l’avance les dérèglements de l’économie, et de les réguler à chaque fois avec succès.

Le keynésianisme est resté le courant économique de prédilection de la fin de la deuxième guerre mondiale jusqu’au début des années 1970. Période à laquelle il a perdu ses lettres de noblesse car, il n’a pas pu régler les soucis d’inflation et de faible croissance qui affectaient plusieurs pays du monde.

Si vous deviez retenir trois choses sur le Keynésianisme

Si vous deviez retenir trois choses dans cet article se serait :

  1. Le keynésianisme encourage les gouvernements à intervenir dans l’économie et la politique monétaire afin d’influencer la croissance économique ;
  2. le keynésianisme préconise l’injection de fonds et le soutien des investisseurs pour rétablir l’équilibre de marché ;
  3. l’Etat dans le système keynésien est un acteur à part entière de l’économie au même titre que l’investisseur.

Une réflexion sur “A LA DÉCOUVERTE DU KEYNESIANISME

  • 29 janvier 2020 à 14 h 12 min
    Permalien

    Merci pour ce texte sur le keynésianisme, ça ajoute à ce que j’ai appris à la fac.

    Répondre

Laisser un commentaire

RGPD

Sélectionner un type de demande :


%d blogueurs aiment cette page :