Comment Devenir Le Meilleur Vendeur De Votre Secteur “Lève-toi et Vends !”

Dans cette vidéo, je vais vous montrer comment optimiser vos ventes grâce à “Lève-toi et vends” de Nicolas Caron.

Je vous certifie qu’à la fin, vous saurez comment devenir le meilleur vendeur de votre secteur sans avoir à faire beaucoup d’effort pour y arriver.

Donc, si vous voulez augmenter vos gains, regardez la suite de cette vidéo et je vous garantis qu’à la fin, vous connaîtrez les clés pour réaliser plus de vente et vous enrichir.

Vous trouverez ce livre chez Amazon en cliquant ici: https://amzn.to/2L78t6c ou sur kindle en cliquant là: https://amzn.to/36rSib2

Résumé en vidéo

Donner envie de travailler avec vous dès les premières secondes


Contrairement à ce qu’on vous a appris, ce n’est pas un produit ou un service que vous vendez en premier. C’est VOUS. Mais attention, se vendre soi-même, c’est valoriser ce qui compte pour l’autre, pas pour soi.

Pour cela, “Lève-toi et vends” vous rappelle comment il est important de soigner votre apparence et qu’elle doit être cohérente avec ce que vous vendez. Du premier coup d’œil, vous devez convaincre que vous êtes un pro. 

Pensez aussi à la synchronisation avec votre interlocuteur. En vous adaptant à ses postures, à son rythme, à son discours, vous lui donnez l’impression de venir du même monde que lui et ça le met en confiance.

Mais ce n’est pas tout. Pour être considéré comme un pro dès le départ, vous devez lui montrer votre degré d’expertise. Du coup, plus vous maîtrisez votre sujet, plus vous êtes en confiance et plus c’est bénéfique pour la suite. Votre client sent tout de suite si vous maîtrisez votre sujet ou pas. Et quand vous êtes imprégné de ce que vous vendez, vous avez plus confiance. Cela vous fera gagner en crédibilité. Mais n’oubliez pas : vous valoriser, valorise votre interlocuteur. Donc soyez fier de ce que vous faites, mais ne soyez pas arrogant.

Et surtout, pensez à optimiser votre profil LinkedIn en y transcrivant les bons indices de votre expertise. N’hésitez pas à proposer à votre interlocuteur d’y jeter un œil avant le rendez-vous, un excellent moyen d’instaurer sa confiance.

Maîtriser le ressentir de votre interlocuteur.


D’après “Lève-toi et vends”, le cerveau à trois colocataires : le reptile qui trie tous les messages qu’il reçoit comme sains ou dangereux. C’est le boss. Le psy, qui compare la situation actuelle aux expériences passées. Il gère les émotions et décide. Einstein, quant à lui, est le seul qui analyse de façon rationnelle, avec réflexion. C’est lui qui dépense de l’énergie.

Le reptile

Le reptile ne laisse pas Einstein dépenser de l’énergie pour rien. Si l’approche ne lui convient pas, il dira “stop” tout de suite. Il faut lui donner l’envie de continuer. Comment ? D’abord, avec un appât, quelque chose de percutant à lui mettre sous le nez : expériences récentes, savoir-faire exceptionnel… N’ayez pas peur ensuite à faire une petite provocation avec une anti-synchronisation modérée. Ça vous permettra de vous démarquer de ceux qui cherchent à lui ressembler pour l’amadouer. Enfin, démontrez lui qu’il a plus à perdre sans votre solution qu’à y gagner en restant sur ses acquis.

Einstein

Une fois l’attention de votre interlocuteur retenue, Einstein est disposé à vous écouter. A ce stade, il est impératif de retenir son attention. Vous devez donc générer un dialogue constructif et travailler l’art du questionnement. Qu’est-ce que c’est, me direz-vous ? C’est simple : avant l’entretien, vous préparez les questions qui vous permettront d’en savoir plus sur le contexte de votre client, ses enjeux, ses objectifs. Vous devez comprendre le pourquoi de votre éventuelle collaboration afin de préciser le quoi et le comment. Pour faire simple, arrêtez de vous précipiter sur ce que vous maîtrisez déjà et assurez-vous que votre client ai compris que vous avez compris le vrai pourquoi de son objectif.


Dans le cas du client demandeur, vous l’interrogez sur ce qu’il fait aujourd’hui et ce qu’il veut pour demain. Vous n’avez plus qu’à envisager la bonne solution à lui proposer.

Pour le prospect, vous devez faire preuve d’empathie et vraiment comprendre ce qu’il doit traiter, ses difficultés et ses enjeux… N’oubliez pas que plus vos questions seront pertinentes, plus vous gagnerez du temps. Vous devez le transformer en client et non perdre votre temps. Alors, pour bien évaluer les chances de succès, posez lui des questions directes. Si vous le sentez fébrile, demandez-lui comment faire pour le convaincre et l’aider à réaliser son projet.

Le psy

Maintenant qu’il vous a écouté, il vous faut convaincre le psy. Je vous rappelle que c’est lui qui décide. Concentrez-vous sur ses deux émotions principales : la peur et le désir. N’hésitez pas à utiliser votre inconscient/feeling pour vous mettre sur la piste. Ça vous permettra de valoriser votre interlocuteur et le mettre de votre côté. Pour l’aider à choisir, vous pouvez même lui proposer de se projeter. Quand il hésite encore et que c’est possible, proposez-lui un test ou revenez sur les points qui l’ont fait le plus réagir auparavant, ce qui l’a séduit.

Être bon vendeur sous-entend être bon négociateur et vendre rentable

Pour se faire ne cédez jamais à la pression que peut vous mettre votre interlocuteur sur le prix. Évidemment, vous devez être sûr que votre prix est juste. Vous devez être aussi convaincu par votre produit. À ce stade, ce que vous vendez, c’est la valeur que votre produit va apporter au client. Et vous connaissez les bénéfices qu’il peut en retirer. Donc, s’il marchande, défendez toujours la qualité de votre offre. Avant le rendez-vous, préparez-vous à cette éventualité et concoctez vos arguments. Vous verrez, ça vous armera pour ne pas lui céder.

Quand vous savez d’avance que votre interlocuteur va négocier, envisagez de lui proposer une offre qu’il ne pourra pas accepter.

“Lève-toi et vends” vous conseille vivement d’annoncer votre offre tarifaire avant que votre acheteur propose son prix. Celui qui parle en premier ancre les négociations sur ses propres bases. Un acheteur qui veut sans cesse rabais et avantages devient un mauvais client. Donc, n’ayez pas peur de dire “non” quand il va trop loin. Répondre “non” à la première tentative de rabais ou d’avantages est souvent la meilleure façon d’abréger la discussion sur ce point. Sinon, ayez le culot de lui demander une contrepartie, vous verrez sa réaction ! Ou encore, faites la personne tellement étonnée qu’il n’osera pas aller plus loin.

Votre interlocuteur peut alors devenir orgueilleux et vous prendre de haut. Dans ce cas, restez calme et courtois. Il lui sera d’autant plus difficile de s’énerver contre vous.

Les clés pour réussir en dehors de votre lieu de travail

Les salons

Vous apprenez comment multiplier vos ventes grâce au salon. Pensez que sur un salon, en quelques jours, des hordes de prospects potentiels vont défiler devant vous. Une aubaine à ne pas rater ! Votre objectif est de contacter un maximum de personnes dans un minimum de temps. Pour optimiser votre salon, “Lève-toi et vends” vous apprend comment aborder le visiteur, qualifier son potentiel, préparer vos démos et personnaliser vos pitchs. Vous apprendrez aussi comment engager votre interlocuteur sur la meilleure suite possible à donner à votre entretien et remercier gentiment pour passer à un autre prospect. Sans oublier les conseils pour préparer votre suivi en amont. Et surtout comment, après le salon, assurer votre suivi pour de bonnes retombées.

Apprendre sans cesse

“Lève-toi et vends” vous conseille d’apprendre sans cesse. Par exemple, octroyez un pourcentage de votre bénéfice à des formations pour obtenir de meilleurs résultats. Demandez conseil aux meilleurs vendeurs de votre boite. Apprenez de vos erreurs avec franchise et objectivité. Travaillez plus que les autres en dehors du bureau. Fixer-vous des objectifs concrets et adoptez la bonne attitude. N’oubliez pas que ne rien faire pour progresser, c’est reculer. Apprendre quelque chose tous les jours vous permet de progresser sur le moyen terme.

Zone d’Impact Maximum

Pour réaliser des ventes tous les jours, “Lève-toi et vends” vous conseille de connaître votre ZIM ou Zone d’Impact Maximum. Vous allez me demander ce que c’est… Je vous réponds que c’est avant tout se concentrer sur les actions les plus productives sans se laisser distraire. Mais encore, vous fixer des objectifs personnels en visant plus haut que ce qu’on vous demande tout en gardant une ambition réaliste et avoir une détermination implacable. Développez chaque jour votre patrimoine commercial en alimentant votre réseau et rester toujours courtois, disponible et souriant. Vous vous ferez de nouveaux contacts, même dans le métro !

Maintenant, vous êtes paré pour devenir le meilleur vendeur de votre secteur !

Si vous devez retenir trois points de cette vidéo


Si vous devez retenir trois points de cette vidéo, ce serait :

  1. Ciblez bien vos prospects et ne perdez plus de temps à essayer de convaincre les réfractaires.
  2. Soyez clair dans ce que vous proposez et demandez à être éclairé sur ce qu’attend votre interlocuteur.
  3. Arrêtez la chasse au “oui” idiot, un “non” peut vous éviter du temps perdu à convaincre un sceptique ou à réaliser que vous n’avez pas de solution à lui proposer.

Livre et sources

Vous trouverez ce livre chez Amazon en cliquant ici: https://amzn.to/2L78t6c ou sur kindle en cliquant là: https://amzn.to/36rSib2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RGPD

Sélectionner un type de demande :