L’ÉTAT VOUS DONNE 2.000 €(Hélicoptère Monnaie).

Dans cet article, je vais vous expliquer ce qu’est l’hélicoptère monnaie et son rôle dans la crise actuelle.

Milton Friedman, père de l'Hélicoptère Monnaie
Milton Friedman

Depuis quelques semaines, beaucoup d’experts en Economie s’interrogent sur la nécessité ou non d’un recours à l’hélicoptère monnaie. De l’anglais helicopter money, le concept est également connu sous les noms d’argent hélicoptère ou de monnaie hélicoptère. En cette période de crise sanitaire causée par la pandémie du Covid-19, certains pensent que l’hélicoptère monnaie est la solution pour amortir les dégâts que ces mois de confinement ont causés à l’économie européenne. Ce concept, qui a été rendu populaire par Milton Friedman, est plus que d’actualité aujourd’hui.

C’est pourquoi dans la suite de cet article, je vous montrerai en quoi consiste l’hélicoptère monnaie.

Résumé en vidéo

Hélicoptère monnaie : définition

La monnaie hélicoptère est une expression qui désigne la production et la distribution d’une forte masse de monnaie à la population. L’objectif de cette insertion de liquidité est de booster l’économie lorsqu’elle fait face à une forte récession ou que les taux d’intérêts sont au plus bas.

La théorie

Cliffford Hugh Douglas, théoricien de l'hélicoptère Monnaie
Clifford Hugh Douglas

La théorie qui explique ce procédé a été développée par plusieurs penseurs longtemps avant Milton Friedman. Notamment par Cliffford Hugh Douglas. Mais le terme « helicopter money » est de Friedman. Il l’a utilisé dans un article intitulé The Optimum Quantity of Money. Il illustrait ce concept en le comparant à un hélicoptère survolant une communauté à cours d’argent. L’hélicoptère a alors la bonne idée de larguer mille dollars en billets. Mais ici les populations qui reçoivent cet argent sont conscientes qu’elles n’en auront pas plus. Il est donc important pour elles de l’utiliser à bon escient et de le multiplier.

La théorie de la monnaie hélicoptère se rapporte donc au fait pour la banque centrale d’un Etat, ou d’une communauté d’Etats, de produire une grande quantité d’argent, et de l’injecter dans les caisses des ceux-ci.

Dans une période où l’inflation est presque nulle et où les banques ne peuvent plus baisser les taux d’intérêts, l’hélicoptère monnaie permet donc de remonter la pente en donnant, aux citoyens qui en ont le plus besoin ou aux entreprises les plus affectés, assez de liquidités pour survivre et pour relancer leurs activités.

La situation actuelle

Dans la situation qui prévaut actuellement dans le monde entier, certains observateurs voient dans cette théorie un moyen de réduire les effets d’un confinement prolongé sur l’Economie Européenne.

Directement de la BCE à la Population

Aussi, pour qu’elle soit efficace, la Banque Centrale Européenne (BCE) devrait injecter directement dans les comptes bancaires des particuliers une somme d’argent à utiliser sur une période donnée. La théorie veut que la mise à disposition directe des fonds au consommateur stimule plus rapidement l’économie.

Ou en passant par l’Etat

Christine Lagarde, Présidente de la BCE

La banque centrale peut également prendre la décision de racheter la dette de l’Etat. Ce dernier aurait au préalable donné de l’argent à la population et aux entreprises ou allégé les mesures fiscales du pays. Les fonds ainsi distribués par l’Etat seraient alors issus de dettes que la banque centrale rachète et annule pour ne pas aggraver l’endettement de l’Etat.

Si on considère ce point, il est possible de dire que les mesures prises par la France depuis le mois de Mars 2020 pour compenser les pertes économiques dues au confinement sont en fait de l’hélicoptère monnaie. Dans ce cas là, le pays aurait pris le risque de s’endetter pour soutenir les entreprises et les citoyens les plus vulnérables, en comptant sur un rachat de sa dette par la BCE. Si la BCE suit la France dans ce processus, ce sera uniquement pour encourager les ménages à faire des dépenses et les entreprises à investir de nouveau. L’objectif étant d’atteindre le seuil idéal de 2% d’inflation.

Le plus et le moins de l’hélicoptère monnaie

Les plus

Le plus de cette théorie est qu’elle permet d’alimenter l’économie sans toucher au taux d’endettement du pays. Les taux d’intérêt peuvent donc revenir à la normale puisque assez de fonds sont disponibles. L’hélicoptère monnaie stimule la croissance économique et les dépenses, contrairement aux politiques d’assouplissements quantitatifs qui, elles, stimulent uniquement la demande des biens et des services.

Portrait officiel du President Donald J. Trump, Vendredi 6 October 2017. (Official White House photo by Shealah Craighead)

Si l’Europe tarde encore à l’adopter, face à la pandémie du coronavirus, les Etats-Unis eux, s’y ont déjà résolus. Le Président Trump a d’ailleurs annoncé qu’un projet dans ce sens avait été discuté avec le sénat américain. Un plan de relance de 2 000 milliards de dollars a été voté. Une partie de cet argent, soit environ 1 000 dollars par personne serait envoyée aux ménages américains afin de les encourager à la consommation.

Avant cela, au Japon, le premier ministre avait déjà annoncé un plan de relance similaire qui prévoyait un versement d’environ 2 500 euros à 10 millions de japonais pour les soutenir en cette période d’arrêt d’activités.

Le moins

Le moins de cette mesure de stimulation de la croissance économique c’est quelle peut vite devenir hors de contrôle. En effet, ce n’est pas aisé de maîtriser le comportement de la monnaie et des consommateurs une fois les liquidités mises en circulation.

Deux risques sont omniprésents :

  1. Le premier c’est le fait que la banque centrale soit dans l’incapacité de fixer des taux d’intérêts qui stimulent la croissance. Les fonds mis à dispositions ne sont pas issus d’un prêt. Il s’agit d’argent qui a été remis directement aux consommateurs sans aucune obligation de remboursement. La conséquence probable de cette situation est l’augmentation démesurée du taux d’inflation.
  2. Le second risque que courre une banque centrale à faire de l’hélicoptère monnaie, c’est la perte de valeur de la monnaie. En effet la présence en trop grandes quantité d’une devise sur les marchés entraîne une hausse de l’offre par rapport à la demande. La monnaie nationale perd alors son attrait auprès des spéculateurs puisqu’elle est moins performante.

Suite à la crise financière de 2008, plusieurs banques centrales d’Etat ont décidé d’intervenir de cette façon afin de donner une nouvelle vitesse à leurs économies. Elles ont acheté la dette des Etats et abaissé leurs taux d’intérêts. Malheureusement dans la plupart des Etats ayant utilisés cette mesure, aucun effet positif n’a été constaté sur la consommation. Seules les personnes qui ont profité des taux bas pour investir dans l’immobilier en ont vraiment profité.

Suite à cet échec, les craintes de certains économistes et Etats sont plutôt élevées. Ils se demandent comment et pourquoi cette politique pourrait produire de meilleurs résultats aujourd’hui, face à une crise économique qui s’annonce plus violente que celle de 2008.

Les craintes des experts au sujet de la monnaie hélicoptère

Derrière l’idée de monnaie hélicoptère se cache une conviction de renflouement de l’économie réelle, grâce à l’injection d’une grande quantité de devises.

Mais les théoriciens mettent surtout en avant le fait que la circulation d’une grosse masse monétaire n’augmentera pas la production de biens et services. Cette donnée reste imprévisible. Et pour les économistes dubitatifs, plusieurs obstacles s’opposent à l’atteinte de cet objectif :

  1. Le premier obstacle c’est la thésaurisation. En effet, les ménages ayant bénéficié des fonds de la banque centrale peuvent rester coincés dans la crainte d’être ruinés qui peut découler d’une récession. Dans cette situation, les gens ont tendance à épargner afin de faire face efficacement aux difficultés conjoncturelles plus tard. Et la banque n’a que des moyens limités de pousser ménages et investisseurs à utiliser le capital mis à leur disposition
  2. Un second obstacle à l’atteinte des résultats de l’hélicoptère monnaie c’est le fait que les fonds fournis servent à la consommation de produits importés. Dans ce cas, les bénéfices de ces dépenses iraient hors de l’Etat. L’Economie nationale ne connaîtrait alors qu’une faible stimulation ou pas de stimulation du tout.

3 Choses à retenir

Si vous deviez retenir 3 choses dans cette vidéo, ce serait:

  1. que l’hélicoptère monnaie est une mesure de relance économique à fort potentiel en théorie.
  2. en pratique, le comportement du consommateur qui en bénéficie est imprévisible.
  3. S’il choisit d’épargner ou encore de dépenser les fonds octroyés dans des produits étrangers, la mesure perd toute chance de stimuler la croissance économique nationale

Laisser un commentaire

RGPD

Sélectionner un type de demande :