LA DETTE VA-T-ELLE NOUS TUER?

Dans cet article, je vais vous parler des conséquences de la dette monstrueuse que la France est en train de créer.

Pour tenter de sauver l’économie pendant cette crise du Coronavirus, la France injecte actuellement des milliards d’euros chaque semaine.

  • Le gouvernement augmente ses allocations aux ménages modestes et aux étudiants.
  • Il crée un fond de soutien aux TPE, indépendants, micro-entrepreneurs et professions libérales. Ce fond peut aller jusqu’à 5.000 euros.
  • Il met en place une aide financière exceptionnelle à destination de tous les commerçants et les artisans. Cette aide peut aller jusqu’à 1.250 euros.
  • La France permet des reports d’impôts et de charges… et va même jusqu’à en annuler certains.
  • Elle ouvre en grand les possibilités de chômage partiel.
  • Elle veut réduire la dette des pays africains (dont le remboursement représente 1 milliard par an pour la France).

Face à ces dépenses, les recettes s’effondrent. Le ministre de l’économie prévoit une croissance à – 8% et un déficit de 9% du PIB. Conséquence de tout cela: Notre dette devrait atteindre 115% du PIB.

Dans cet article, je vais donc vous montrer ce qui vous attends face à une dette aussi gigantesque

Résumé en vidéo

La dette n’est pas un problème récent.

La dette n’est pas un problème récent en France. Depuis 1974, nous n’avons pas eu un seul budget à l’équilibre. Du reste, cela fait des années que les économistes alertent l’Etat sur sa dette. Ils ont commencé à la fin des années 90, quand elle a dépassé 60 % du PIB. Ils ont insisté après la crise des subprimes quand elle a commencé à atteindre les 100% du PIB. Nous abordons donc cette crise avec des comptes très dégradés.

Les vannes sont ouvertes

En pleine crise, l’Etat semble prêt dépenser sans limite. Il veut prendre en charge les pertes financière liées au confinement et la réduction d’activité de plus de 30% qu’il implique. Mais compenser une réduction de 30% de l’activité pendant 2 mois, cela représente 5% du PIB. On additionne ensuite ces 5% injectés par l’Etat aux 5% de production en moins. Le coût est donc de 10% du PIB au minimum. 10% financés par la dette.

Le chomage partiel representera 24 milliards de dette supplementaire

Le chômage partiel, à lui seul, représente 8 millions des salariés du secteur privé. C’est 3 millions de plus en une seule semaine. C’est aussi plus d’un salarié sur trois. Le coût du chômage partiel est actuellement estimé à 24 milliards d’euros. Mais si le nombre de chômeurs continue d’augmenter ou si la crise dure un peu plus que prévu, se chiffre est très sous-estimé. Il devrait probablement s’élever plus de 30 milliards d’euros.

Au total, le plan actuel du gouvernement est de 100 milliards d’euros. Il était de 45 milliards il y a un mois.

A-ton un autre choix que la dette?

Je déteste la dette mais a-t-on le choix? Je vous pose la question. Dites-le moi dans les commentaires. Y-a-t-il d’autres solutions que la dette? L’Allemagne elle-même a fait voler son dogme de l’équilibre budgétaire. Elle dépensera même 145 milliards pour défendre son économie. Il faut dire qu’elle aborde cette crise avec des comptes en bien meilleur état que les nôtres.

Ne pas s’endetter, ce serait aussi courir le risque d’un nombre de faillites absolument gigantesques. Des faillites non pas dues à un cycle de l’économie mais à une crise sanitaire. Ce ne serait donc pas uniquement des entreprises destinées à mourir qui disparaitraient.

Tous les Etats à travers le monde prennent le relais du privé pour:

  • donner un revenu de substitution aux salariés
  • soulager les entreprises de leurs obligations fiscales et sociales.

Les banques centrales, elles, délivrent autant de liquidités que nécessaire pour soutenir les Etats. On est proche de l’hélicoptère monnaie: Les banques centrales financent les Etats qui financent les ménages.

Pour sortir de la dette

Mis à part la guerre, il y a deux façons pour un Etat de sortir de la dette. L’impôt ou l’inflation. Au lendemain de la crise, nous aurons les deux possibilités.

L’inflation semble sans douleur mais c’est faux et j’ai déjà pu dire ce que j’en pensais. De nombreux Vénézuéliens pourraient aussi donner leur avis sur ce qu’est l’inflation.

L’impôt, lui, est de plus en plus mal accepté en France. Le quinquennat de François Hollande l’avait montré (les pigeons, les bonnets rouges…). L’épisode des gilets jaunes l’a souligné. Il faut dire que nous sommes le pays le plus imposé de l’OCDE. Avec 46,1% d’impôt sur PIB, nous sommes très loin devant la moyenne qui est de 34,3%. Augmenter les impôts semble donc très compliqué.

Ratio Impôt/PIB des pays de l’OCDE

3 Choses à retenir

Si vous deviez retenir 3 choses dans cet article, ce serait:

  1. La France aborde cette crise avec des comptes très dégradés.
  2. Les vannes sont grandes ouvertes et la dette va exploser.
  3. Nous sortirons de la dette par l’impôt ou l’inflation.

Sources

Ministère de l’économie : https://www.economie.gouv.fr/covid-mesures-independants#

Ministère de l’économie: https://www.economie.gouv.fr/facileco/comptes-publics/dette-publique

OCDE: http://www.oecd.org/fr/fiscalite/les-recettes-fiscales-ont-atteint-un-palier.htm

Les Echos: https://www.lesechos.fr/economie-france/social/exclusif-coronavirus-un-effort-de-pres-de-1-milliard-deuros-pour-laide-exceptionnelle-aux-familles-pauvres-1194686

Le nouvel Obs: https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200414.OBS27519/macron-favorable-a-l-annulation-de-la-dette-des-pays-africains-la-france-obtient-un-moratoire.html

Le parisien: http://www.leparisien.fr/economie/coronavirus-le-gouvernement-prevoit-un-deficit-de-9-en-2020-et-une-croissance-a-8-14-04-2020-8299212.php

Le Figaro: https://www.lefigaro.fr/flash-eco/le-cout-du-chomage-partiel-en-france-estime-a-24-milliards-d-euros-20200414

Le Figaro: https://www.lefigaro.fr/flash-eco/coronavirus-le-chomage-partiel-atteint-un-nouveau-sommet-de-8-millions-de-salaries-20200411

2 réflexions sur “LA DETTE VA-T-ELLE NOUS TUER?

Laisser un commentaire

RGPD

Sélectionner un type de demande :