Le BITCOIN vous rendra RICHE

Créé en 2008, par un mystérieux Satoshi Nakamoto, le Bitcoin désigne à la fois la crypto-monnaie et la technologie qui permet de sécuriser les échanges.

Le Bitcoin est il une monnaie?
Le Bitcoin est-il une vraie monnaie?

L’intérêt est de court-circuiter les institutions bancaires traditionnelles. Cette monnaie s’assimile à l’idéologie libertarienne.  

Ainsi les Bitcoins sont émis en récompense de ceux qui mettent à disposition du système leurs ordinateurs. On les appelle les “mineurs”. C’est ainsi que des “mines” de bitcoin sont nées. Il s’agit souvent de grands entrepôts remplis de “super-ordinateurs” détenus par des privés. 

Ces capacités de calcul sont nécessaires pour construire la blockchain qui permet d’enregistrer l’ensemble des transactions. Cette fonction est habituellement assurée par la banque pour les monnaies traditionnelles. 

L’émission de Bitcoins est liée à cette activité de minage, mais cette activité est limitée. L’algorithme rend le minage de plus en plus difficile et au total 21 millions de Bitcoins seront émis à terme.

Cette crypto-monnaie est donc utilisée pour les échanges entre les membres de la communauté, mais il peut aussi être échangé sur des plateformes d’échanges de monnaies. Ainsi on cote le bitcoin en dollar, ou en euros.

Dès lors, il est aussi un actif dans lequel on peut choisir de placer son épargne dans l’espoir d’un gain à la revente… Ce qui est la définition de la spéculation

Dans cet article, nous allons donc détailler les avantages et inconvénients du bitcoin et nous allons voir si on peut le considérer comme une vraie monnaie.

Résumé en vidéo

Les avantages du bitcoin

  • Tout d’abord il rend les transactions anonymes, ce qui permet de plus grandes libertés dans les choix individuels. On retrouve ici l’aboutissement du projet libertarien. 
  • Il peut devenir un placement, une forme d’épargne en somme. Ou plutôt un placement très spéculatif étant donné ses risques. Ici le bitcoin s’impose donc dans sa fonction de réserve de valeur. 
  • Il est indépendant des politiques monétaires contrairement aux monnaies traditionnelles. Il n’est donc pas directement affecté par les appréciations ou dépréciations de la monnaie décidées par les banques centrales.
  • Le Bitcoin rend les transactions plus rapides, puisque la crypto-monnaie ne fonctionne avec aucune banque et que tout se passe en ligne. Vos dépôts d’argent se feront de manière beaucoup plus rapide en utilisant cette crypto-monnaie. Vous n’aurez plus à attendre plusieurs jours pour recevoir vos gains et le tout se fera de façon sécurisée.
  • Auparavant uniquement utilisées dans les échanges de peer to peer, les crypto-monnaies sont désormais acceptées par divers commerçants comme Amazon ou encore Showroomprivé.

Les inconvénients du Bitcoin

Paul Krugman

En réalité les inconvénients du bitcoin sont liés ses avantages. Lors d’une interview accordée à Forbes, Paul Krugman, prix Nobel d’économie, a montré un certain scepticisme vis-à-vis du Bitcoin. Krugman a soulevé les principaux arguments anti-bitcoin tels que le coût élevé des frais de transaction et son utilisation dans la criminalité et le blanchiment d’argent. Selon lui, le bitcoin ne résout rien et ne fait que remettre en question le système monétaire institué depuis le 18ème siècle.

  • Le Bitcoin est fortement utilisé pour des activités illégales du fait de l’anonymat des transactions.  Par exemple le Darknet utilise majoritairement cette monnaie. En effet d’après une étude publiée par la firme de cybersécurité Chainalysis, le volume de Bitcoins envoyé vers des places de marché illégales a atteint un record de plus de 707 millions de dollars en 2017. Sur le Darknet, les utilisateurs peuvent se procurer de la drogue, des armes et d’autres produits illicites en échange de crypto-monnaies. Ce qui rend l’usage du Bitcoin peu éthique. 
  • En outre, il n’a aucun appui physique (or, liquidités) ni aucune valeur intrinsèque. Ce qui laisse douter de sa soutenabilité sur le long terme, contrairement aux monnaies traditionnelles. D’autant plus que sa valeur change constamment. Il faut donc toujours savoir quand retirer les gains et les échanger contre de l’argent réel avant de tout perdre! Ce qui laisse douter de la durabilité de ce placement financier. En effet, il apparaît comme excessivement spéculatif et même à l’origine d’une bulle. Cette bulle, c’est celle des crypto-monnaies dont le Bitcoin est roi.  Ainsi, le 17 décembre 2017 le Bitcoin valait 19.891$ (son pic), tandis que le 22 décembre il ne valait plus que 10.000$. 
  • Le bitcoin, à cause du fonctionnement des blockchains, consomme énormément d’énergie électrique. Il est donc responsable d’un fort dégât environnemental. Si le bitcoin était un pays il serait le 40ème pays le plus énergivore au monde juste derrière l’Autriche. 
  • Echappant à la plupart des lois de régulations monétaire et financière, le Bitcoin n’est pas aussi sûr qu’une monnaie ou une action traditionnelle. Il est ainsi envisageable que du jour au lendemain vos fonds disparaissent sans raison. Cela a été le cas en 2017, où 650 000 Bitcoins ont mystérieusement disparu du jour au lendemain. On ignore encore aujourd’hui la cause de cette disparition.  
  • Enfin selon certains le système du Bitcoin ne serait rien d’autre qu’une pyramide de Ponzi. Ce qui permet de douter de son assimilation aux trois formes de confiance que nous évoquerons par la suite. 

Le Bitcoin est-il une vraie monnaie?

Approche par les fonctions de la monnaie

En tant que moyen d’échange, le Bitcoin est peu utilisé. Sur les 380 000 échanges journaliers en Novembre 2017, la majeure partie se fait entre spéculateurs. Les achats de biens et services ne représentent en effet que 10 à 20% des échanges de Bitcoin.

En tant qu’unité de compte, le Bitcoin souffre de la faiblesse de son utilisation, et de la forte volatilité de son prix en dollars, ce qui pose aussi le problème de sa fonction de réserve de valeur.

Approche institutionaliste

Le Bitcoin est construit de façon décentralisée, justement en réaction contre les monnaies traditionnelles, pour éviter le lien avec la souveraineté. On peut évaluer sa crédibilité par les trois formes de la confiance de la monnaie d’Aglietta et Orléan.

  1. Méthodique : Le Bitcoin est faiblement utilisé et est assujetti à des problèmes de piratage.
  2. Hiérarchique : absente, par définition (aucune banque ne gère le Bitcoin);
  3. Éthique : le Bitcoin répond au projet libertarien par sa transparence. Mais cette communauté politique étant très clivée le Bitcoin apparaît peu crédible et viable. Plus encore, l’aspect illégal (évoqué précédemment) de cette crypto-monnaie renvoie à des problèmes éthiques. 

Ainsi ces trois formes de confiance remettent en cause la viabilité du Bitcoin pour autant il est intéressant de détailler la valeur du Bitcoin…

Quelle est la “vraie valeur” du Bitcoin?

Warren Buffet

Il ne s’agit pas d’une monnaie mais d’un actif purement spéculatif. Warren Buffett disait en janvier 2018: “en manière de crypto-monnaie, je peux dire avec quasi-certitude qu’elles finiront mal” et selon Jean Tirole, Prix Nobel d’économie, dans le Financial Times (Novembre 2017) : le bitcoin est un actif “sans valeur intrinsèque”.

Les variations constatées sur le prix du Bitcoin correspondent donc à une pure bulle spéculative, traduisant l’emballement des acheteurs.

La vraie valeur pour certains, c’est la technologie qu’il implique (blockchain). La blockchain révolutionne en effet le transfert de propriété traditionnel. Elle permet un véritable transfert de propriété sans intermédiaire, en toute transparence et en conservant l’anonymat des partenaires. On lui trouve des applications comme le projet Bitland (Ghana) qui l’utilise pour les transferts de la propriété foncière, afin de répondre à la défaillance des autorités à sécuriser le cadastre.

Pour conclure, nous pouvons dire que le Bitcoin est au coeur d’un débat. En effet, certains n’y voient pas une réelle révolution tandis que d’autres y placent de grands espoirs. Néanmoins, le Bitcoin ne laisse pas indifférent. 

Et vous envisagez vous le Bitcoin comme une innovation radicale ou une technologie inutile? Donnez votre avis en commentaire.

3 choses à retenir

Si vous deviez retenir 3 choses de cet article, ce serait:

  1. Le Bitcoin se présente comme une innovation du système monétaire, car il est indépendant de toute institution bancaire et de tout appui physique (or, argent…). 
  2. Il répond au projet libertarien en étant libre de toute institution, sans plafonds, sans intermédiaires et sans réel contrôle grâce à l’anonymat des transactions.
  3. Il s’impose plus comme un actif financier très spéculatif qu’une monnaie, car il est difficilement utilisable dans les achats courants. 

Livres et références

De la blockchain à crypto-investisseur: Comprendre la technologie blockchain et investir stratégiquement dans le Bitcoin. Ici sur Amazon: https://amzn.to/3cxIRb4 et ici au format Kindle: https://amzn.to/2WPiuqs

Bitcoin et Cryptomonnaies pour les Nuls. Ici sur Amazon: https://amzn.to/2Ww6afW et ici au format Kindle: https://amzn.to/2y4Ng6o

Laisser un commentaire

RGPD

Sélectionner un type de demande :