LE COLBERTISME

L’article d’aujourd’hui porte sur un système économique appelé le « Colbertisme ».

Jean-Baptiste Colbert (1619-1683)

Le colbertisme est une doctrine née au 17ème siècle. Son créateur, Jean-Baptiste Colbert était le contrôleur général des finances sous Louis XIV. En reprenant l’idée des Mercantilistes français, Colbert a élaboré un ensemble de pratiques économiques dont l’objectif était de remplir les caisses de l’Etat. Pour cela, il a désigné et organisé plusieurs stratégies favorables à l’émergence d’une économie prospère.

Lisez la suite de cet article pour découvrir en quoi consistent les stratégies de Colbert.

Résumé en vidéo

L’interventionnisme de l’Etat

Le colbertisme recommande grandement l’intervention de l’Etat dans le processus d’impulsion économique de la nation.

Il est question ici pour l’Etat de créer les moyens de production. C’est-à-dire des industries nationales œuvrant dans les domaines stratégiques de l’Economie. A cette époque, elles étaient désignées sous le nom de « manufactures royales ». Elles bénéficiaient de tous les avantages qu’avoir l’Etat pour actionnaire principal pouvait conférer. Ces privilèges leur accordaient automatiquement le monopole du marché dans leurs secteurs.

Le résultat de ces créations industrielles c’est l’emploi d’un plus grand nombre de personnes, ce qui induit l’augmentation du pouvoir d’achat des ménages, l’augmentation de la production locale et la possibilité d’exporter l’excédent de production à l’étranger.

Un exemple

Prenons donc l’exemple de la France au 21ème siècle. Selon les tableaux de l’INSEE édition 2019, l’Etat contrôle 85 entreprises françaises. 5 de ces sociétés sont détenues à 100% par l’Etat. A savoir La SNCF, la RATP, EDF, France télévisions et Radio France. Dans le domaine industriel, des groupes tels que EDF, CEA et DCNS occupent le monopole du secteur. Grâce à ces différentes entreprises, l’Etat Français impulse le développement. Il participe en grande partie à la création de facteurs de production.

A l’époque de Jean Baptiste Colbert, les manufactures royales servaient avant tout de fournisseurs pour les chantiers du roi. L’équipement de ses châteaux et de son armée était assuré par ces industries créées à dessein. En Parallèle, le colbertisme préconise également l’autonomie de certains secteurs vis-à-vis de l’étranger. Il était important que pour la Marine par exemple, que le matériel utilisé soit créé en France. Aussi a-t-il créé dans ce secteur des sociétés telles que la manufacture de cordes royales et des draperies sensées produire les voiles pour les bateaux.

Le colbertisme aujourd’hui

Aujourd’hui, le Colbertisme est pratiqué de plusieurs façons dans divers Etats. Parce que cette doctrine est aussi une doctrine politique, qui affirme la primauté de l’Etat ou plutôt du gouvernement sur les autres composantes de l’Etat. Aussi, Le Colbertisme n’entend pas laisser toute la charge du développement économique de l’Etat aux seuls dirigeants. Elle entend plutôt donner l’impulsion de ce développement au peuple, afin de l’encourager et de l’accompagner dans le développement de l’investissement privé.

En effet, ici l’Etat n’est pas sensée rester l’actionnaire majoritaire de toutes ses sociétés. Dans l’exemple cité plus haut, seules 5 entreprises françaises appartiennent à 100% à l’Etat. Avec les Années, l’Etat cède ses parts aux investisseurs privés. Le secteur ayant reçu l’encadrement désiré, il est désormais possible de le confier à des mains expertes, afin d’aller créer ou renforcer un autre secteur de production en difficulté, et ainsi de suite. L’Etat a également dans ce système l’obligation de suivi simultané de tous les secteurs de l’Economie. Il est attendu de lui qu’il reverse des subventions aux sociétés, afin qu’elles soient capables d’exporter l’excédent de leur production. L’objectif étant d’ouvrir pleinement l’Etat au commerce extérieur.

L’idée des colonies est également celle de Colbert. Conquérir de nouveaux territoires et les rendre entièrement dépendants de la métropole afin d’exploiter leurs matières premières, et faire rentrer plus d’or dans les coffres de l’Etat.

La valorisation du commerce

Le Colbertisme préconise une politique commerciale ordonnée et de qualité. Pour Colbert, pour qu’un pays soit fort et indépendant, il est important de développer son commerce et son industrie. Aussi, sur le plan intérieur, l’Etat doit-il participer à la création d’infrastructures de libre échange sous toutes les divisions administratives.

Pour y parvenir en son temps, Colbert a fait supprimer les dettes des villes et communautés. L’objectif étant que les provinces et les villes entre elles puissent communiquer et commercer sans entraves.

Pour parvenir à un commerce structurée et rentable, l’Etat doit également renforcer ou créer de nouvelles infrastructures de transport reliant les villes aux provinces et vice-versa. Les taxes et impôts sur certaines denrées devraient également être réduits afin de créer une plus grande compétitivité sur les marchés. Il est également nécessaire de combattre la contrefaçon.

Colbert en son temps, a pensé à l’élaboration de normes qualité sur tous les produits. Considérant que l’agriculture est un secteur prospère de l’Economie, il supprime les taxes agraires. Il s’agit des prélèvements d’une partie de la production en lieu et place des impôts. Colbert considérait cette part prélevée comme une partie de la richesse du royaume, et la part de subsistance nécessaire pour les producteurs.

Il est question ici, d’une organisation scrupuleuse du commerce.

Un exemple

Prenons un pays X de nos jours pour illustrer ces mesures sur le commerce.

L’Etat dans son rôle de protecteur, décide de structurer le commerce national. Dans un premier temps, il ouvre la communication entre les communautés régionales et communales. Les routes sont améliorées, les chemins de fers prolongés et remis en état. Les métropoles, villes et les campagnes se placent au même niveau sur un plan commercial. Les plus petites cessent de payer des taxes au plus grandes pour pouvoir y faire entrer leurs marchandises ; Les péages urbains sont alors fermés aux commerçants.

Pour encourager les citoyens à consommer, l’Etat X réduit la TVA sur les denrées vendues sur tout son territoire. Parce qu’elles coûtent moins cher, plus de citoyens sont en mesure de les consommer.

Des normes sont élaborées sur la fabrication et la production des produits agricoles. Une institution créée dans ce but, s’assure que les types d’engrais, de plastique d’emballage, d’additifs ou de conservateurs utilisés dans les produits présents sur les étales correspondent à ceux que l’Etat X a choisi. Le but visé: assurer la sécurité du consommateur, mais aussi celle du vendeur. Car, la présence sur le marché de produits contrefaits porte atteinte aux marques, et à l’écoulement des bons produits.

Une autre autorité est également créée pour protéger les agriculteurs d’une fiscalité omniprésente. Les impôts sur la production sont réglementés de telle façon que les agriculteurs puissent vivre de leur production, et participer à la croissance économique de l’Etat.

Le commerce extérieur

Sur le plan du commerce extérieur, le colbertisme prône l’échange direct avec les voisins. Pour que ce soit possible, il est nécessaire d’entretenir des relations stables et cordiales avec les pays voisins, en particulier ceux avec lesquels faire du commerce est possible.

Colbert dans l’une de ses lettres, prend l’exemple de l’Angleterre et de la Hollande avec qui la France commerce à l’époque. Il trouve fou d’acheter des tissus en Hollande et d’y vendre du vin qui est lui-même revendu plus cher ensuite aux anglais. Il pense que la France gagnerait beaucoup plus à échanger directement avec l’Angleterre. Puisque celle-ci produit des draps d’excellente qualité, la France paierait moins à s’y ravitailler. En échange, l’Angleterre pourrait acheter du vin français directement aux producteurs locaux et l’importer chez elle. Le pays réalise ainsi peu de dépenses à l’importation et plus de gains à l’exportation. Car, les frais de transports avec les pays voisins sont réduits, et la proximité de celui-ci garantit une meilleure qualité des produits.

3 choses à retenir sur le Colbertisme

Si vous deviez retenir 3 choses dans cet article, ce serait:

  1. le colbertisme est une doctrine qui prône le protectionnisme de l’Etat dans le développement d’une économie prospère.
  2. Ce protectionnisme passe par la création d’industries et d’institutions chargées de stimuler la production et structurer les échanges.
  3. le colbertisme considère le commerce comme la source de la finance, donc le moyen de gagner plus d’argent.

Laisser un commentaire

RGPD

Sélectionner un type de demande :