BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE : Découvrez ses secrets.

Comme son nom l’indique, la Banque Centrale Européenne est située au centre des opérations monétaires de la zone euro. C’est la seule institution supranationale de la communauté européenne. Ce qui signifie qu’elle ne dépend d’aucun des 19 pays de la région. Au contraire, les mesures relatives à sa politique monétaire doivent être appliquées par tous les pays européens tout comme leurs banques centrales nationales.

Si vous souhaitez découvrir jusqu’où s’étendent les pouvoirs de la BCE, je vous conseille vivement de lire la suite de cet article.

Résumé en vidéo

Généralités sur la Banque Centrale Européenne

La Banque Centrale Européenne a été créée par le traité de Maastricht en 1992. Elle s’établit ensuite en 1998 à Francfort en Allemagne. Elle entre en activité en 1999, en remplacement de l’institut monétaire européen qui existait depuis 1994. Ce n’est qu’en 2007 que la BCE devient une institution à part entière de l’Union Européenne.

3 instances de décision

Pour une gestion efficace de l’euro système, la BCE est composé de trois instances de décisions :

La banque centrale européenne est composée de 3 instances de décision
  1. Le conseil des gouverneurs : composé de 6 membres du directoire de la banque et des 19 gouverneurs des banques centrales nationales. C’est l’organe décisionnaire par excellence de la Banque Centrale Européenne. La Politique monétaire des pays européens y est élaborée et améliorée lorsque que cela est nécessaire. Cette instance a également la charge de décider du volume de billets et de pièces autorisées à circuler au sein de la zone euro.
  2. Le Directoire : c’est l’instance de direction de la Banque Centrale Européenne. Elle a pour rôle d’appliquer la politique monétaire européenne définie par le conseil des gouverneurs. Il est composé de quatre membres désignés par les Etats membres, ainsi que d’un Président et d’un Vice-Président.
  3. Le conseil général : composé du Président, du vice-président, des gouverneurs de banques centrales nationales de la zone euro, ainsi que les gouverneurs des banques centrales des pays n’utilisant pas l’euro. Cette instance a un rôle plus administratif : rédaction de rapports annuels, réalisation de statistiques, ou encore accompagnement des nouveaux membres de l’euro système.

Indépendance de la BCE

La Banque Centrale Européenne est donc une institution entièrement indépendante de l’union européenne. Ce qui la met à l’abri de tout interventionnisme des pays membres de l’euro système ou des institutions qui le dirigent. Elle n’est d’ailleurs pas habilitée à faire des prêts aux institutions nationales du secteur public. Elle est également dotée d’un budget spécifique qui lui permet de mettre en œuvre ses décisions.

Les différentes missions de la Banque Centrale Européenne

Le rôle principal de la BCE c’est celui de stabiliser l’économie européenne. Le pouvoir d’achat et la stabilité des prix dans la zone euro. Pour ce faire, elle apporte un soutien inconditionnel aux politiques générales économiques de l’Union Européenne.

La BCE contribue donc activement à équilibrer la croissance économique de la zone euro, et au maintien d’une économie sociale de marché hautement compétitive. L’objectif étant de garantir le plein emploi aux populations des pays membres.

La stabilisation des prix en zone euro passe par trois tâches essentielles :

Le contrôle de la masse monétaire

La masse monétaire est sensée correspondre aux besoins ponctuels des agents économiques. Lorsqu’elle est inférieure aux besoins de ces agents, les échanges sont automatiquement ralentis à l’intérieur de l’euro système. Cependant, une masse monétaire trop importante favorise l’inflation.

En pratique, si la Banque Centrale Européenne met en circulation 15 milliards d’euros alors que les entreprises, les ménages et les Etats ont besoin de 20 milliards pour combler leurs besoins, tous les agents ne disposent pas des moyens nécessaires pour acheter des biens et services auprès des agents des autres pays de la zone.

Toutefois, si la Banque Centrale Européenne met 25 milliards en circulation, l’excès de liquidité en circulation va pousser les ménages à augmenter leurs demandes en biens et services. La demande devenue supérieure à l’offre va provoquer la flambée des prix de ces biens et services.

La fixation d’un taux de réserve obligatoire

Ce dernier permet de jauger l’inflation dans la zone euro. La Banque Centrale Européenne a choisi un taux de réserve obligatoire de 2%. Ce qui signifie que si la banque centrale française dispose de 1000 euros, elle doit réserver 20 euros dans son compte à la BCE. Ce taux représente également le taux d’inflation à ne pas dépasser dans la zone euro. Son augmentation pousse automatiquement la BCE à diminuer la production de monnaie car, cela signifie qu’il y a un excédent de masse monétaire en circulation.

La fixation de taux directeurs

Il s’agit en réalité de taux d’intérêts que la Banque Centrale Européenne applique à chaque prêt concédé aux banques commerciales des différents Etats membres. Les fluctuations des taux d’intérêts des banques commerciales dépendent donc de celles des taux directeurs de la BCE.

Cette dernière peut augmenter ses taux directeurs, afin que moins de crédits soient distribués sur le plan national. Par conséquent la masse monétaire diminue. Elle peut également baisser les taux directeurs, afin que les particuliers et entreprises souscrivent à plus de crédits bancaires. Ce qui stimule la production de masse monétaire.

Autoriser l’émission de billets en euros

Outre cette mission principale, la BCE a d’autres missions importantes qui lui permettent de maintenir la stabilité économique de la zone euro. Aussi, la Banque Centrale Européenne est l’unique instance européenne à autoriser l’émission de billets en euros. En d’autres termes si la banque centrale espagnole souhaite fabriquer des coupures de monnaie, elle doit demander l’autorisation de la Banque Centrale Européenne. Si elle est d’accord, des experts de l’institution coordonnent la procédure de production. Ils ont le devoir de s’assurer que les normes de qualité et d sécurité de l’institution sont respectés.

Collecte d’informations

La Banque centrale européenne a également pour rôle la collecte d’informations auprès des pays membres. Ces informations sont traitées en statistiques utiles à l’accomplissement des missions du système européen de banques centrales. Ces informations sont recueillies auprès des autorités nationales et auprès des agents économiques de la zone euro.

Contrôle prudentiel des établissements financiers

En ce qui concerne la surveillance du système financier, la Banque Centrale Européenne coordonne et supervise l’implémentation de certaines politiques. En l’occurrence, celles relatives au contrôle prudentiel des établissements financiers qui délivrent des crédits. Les autorités compétentes désignées par la BCE, contrôlent également les institutions financières et les marchés financiers pour s’assurer du bon fonctionnement des systèmes de paiement.

Achat et revente des devises étrangères

La Banque Centrale Européenne est chargée de l’achat et de la revente des devises étrangères. Des opérations ayant pour objectif d’équilibrer les taux de change avec l’euro.

Dans la même lancée, elle s’assure que le système bancaire européen reste viable tout comme la monnaie unique européenne.
La coopération entre la Banque Centrale Européenne et les banques centrales nationales possède également des missions ponctuelles. Entre autres, la coopération avec les institutions européennes, et les institutions internationales surtout lorsqu’il est question de problèmes liés à l’euro système.

Autres missions

A côté de ces missions conventionnelles, la Banque Centrale Européenne a la possibilité de modifier certaines de ses missions pour faire face à des crises imprévues. En règle générale, elle se bat contre le blocage du marché monétaire en allouant le montant qu’elle estime suffisant pour assurer les besoins des Banque Centrale Nationales. Mais en 2011 et 2012 la crise financière a obligé les banques à effectuer un repli sur soi. Pour éviter que le marché monétaire européen ne soit bloqué, la BCE a décidé d‘accorder des prêts à taux fixes et plutôt bas aux banques. Elle a ainsi lancé un programme nommé « Very Long Term Refinancing Operations » grâce auquel les banques nationales se sont remises d’aplomb. Cette situation améliorée, la Banque Centrale Européenne a mis fin à ce programme en 2012.

Si vous deviez retenir 3 choses…

Si vous deviez retenir trois choses de cet article, ce serait:

  1. La BCE est l’organe le plus indépendant de l’union européenne.
  2. Elle a pour rôle principal de stabiliser les prix en surveillant le taux d’inflation.
  3. La BCE a un rôle de coordination et d’approvisionnement des banques centrales nationales.

Livres et sources

Je vous conseille le très bon livre de Patrick Artus et Marie-Paule Virard: La folie des banques centrales: Pourquoi la prochaine crise sera pire.

Plus classique et plus explicatif de ce qu’est une banque centrale, vous pouvez lire Banques centrales et stabilité financière de Jean-Paul Betbèze.

2 réflexions sur “BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE : Découvrez ses secrets.

Laisser un commentaire

RGPD

Sélectionner un type de demande :