Les 6 Étapes SIMPLES D’un Prévisionnel Financier EN BÉTON

Bonjour et soyez les bienvenus dans cette nouvelle vidéo. Vous voulez entreprendre, vous avez la bonne idée pour votre cible, mais vous n’êtes pas rassuré sur la rentabilité de votre société ? Aujourd’hui, nous allons voir les 6 étapes simples d’un prévisionnel financier en béton lors d’une création d’entreprise.

En fait, vous avez peut être besoin d’un financement externe pour vous lancer. Un actionnaire ou une banque. Mais pour cela, vous devez absolument avoir un prévisionnel financier. Pour y arriver, vous aurez besoin de 6 documents nécessaires à savoir : le compte de résultat, les soldes intermédiaires de gestion (SIG), le plan de financement, le plan de trésorerie, le bilan et le besoin en fond de roulement. Au cours de cette vidéo, je vais vous présenter chacun de ces documents et leur importance.

Résumé en vidéo

1. Le compte de résultats

Nous allons tout d’abord commencer par le compte de résultats prévisionnel. En réalité, c’est le premier acte à fournir. Il correspond à un état financier qui permet de faire le point sur les recettes et les dépenses à effectuer durant les trois premières années de votre vie d’entreprise.

Le compte de résultats est ce document qui informe sur la santé financière de votre entreprise. Il s’appuie sur des variantes de votre patrimoine c’est-à-dire les profits à venir et les pertes envisageables.

En d’autres termes, vous avez annuellement, le résultat juste de votre entreprise, que vous soyez déficitaire ou le bénéficiaire. On peut donc en déduire que, ce compte de résultats est d’une importance capitale. Il vise deux principaux concernés : les investisseurs et l’administration fiscale.

En premier lieu, il aide toute administration fiscale à avoir les détails sur la valeur nette du bénéfice réalisé. En second lieu, les potentiels investisseurs peuvent mesurer aisément les performances et la profitabilité de l’entreprise.

Aussi, toute valeur indiquée figurant dans le compte de résultat définit les objectifs de vente estimés lors de l’étude de marché. De même, les dépenses prévues pour la mise en place d’une stratégie marketing et opérationnelle doivent être mentionnés.

Cependant, si durant les trois premières années d’existence de votre entreprise vous ne réalisez pas les bénéfices escomptés, dans ce cas, il est peut-être judicieux de revoir l’ensemble de vos estimations.

2. Les soldes intermédiaires de gestion (SIG)

Vous devez aussi connaître vos SIG. C’est une manière simple d’examiner le résultat de votre société en vous basant sur des indicateurs essentiels. À cet effet, vous pouvez évaluer les performances de votre entreprise.

Ces indicateurs peuvent être : le résultat courant avant impôt, la valeur ajoutée, l’excédent brut d’exploitation, le résultat d’exploitation, la marge commerciale, le résultat exceptionnel et le résultat net.

Les soldes intermédiaires de gestion sont des facteurs majeurs qui aident à réaliser une critique financière d’une société. Pour la plupart du temps, ils sont rapportés en pourcentage du chiffre d’affaire réalisé. Les soldes intermédiaires de gestion sont associés au compte de résultat d’où leur complémentarité.

3. Le plan de financement

En mettant sur pied un plan de financement pour votre projet, vous avez des données fixes de votre financement. Par conséquent, vous pouvez procéder à une évaluation budgétaire. Cet avant-projet de votre budget est essentiel pour répondre à toutes vos questions. Avez-vous l’investissement approprié pour vous lancer ? Si non, comment faire pour être financé ?

Avec ce tableau prévisionnel utilisé par bon nombre de sociétés, vous aurez une vue d’ensemble sur chaque dépense. En fait, il est scindé par des colonnes. Ce tableau vous présente clairement tous les besoins de votre société. On parle bien sûr du capital de roulement, le solde des dettes, le paiement des dividendes…

Dans une autre colonne figurent les entrées de l’entreprise. Ces ressources d’argent permettant de régler la question du capital social, de l’autofinancement, des subventions, des emprunts…

4. Le plan de trésorerie

C’est un plan détaillé de votre trésorerie. Il englobe de façon mensuelle vos dépenses et recettes. Vous avez une différence entre toutes les dépenses et les recettes engendrées. De cette manière, vous anticipez sur les périodes de baisse de votre activité. Ainsi, vous pouvez prévoir un moyen de compensation pour équilibrer votre budget.

5. Le bilan

Un bilan comptable synthétise l’actif et le passif de votre entreprise. En d’autres termes, ce que possède réellement votre entreprise et ce dont vous disposez. De même que le compte de résultat et les annexes, le bilan comptable est un élément important des états financiers.

Ce document est utilisé par les actionnaires, l’administration, les banques, etc. Il permet de connaître la solvabilité d’une société. Par ailleurs, il sera exploité par les dirigeants, qui détermineront le gain taxable. En conclusion, vous pouvez piloter les contenus internes qui y figurent.

6. Le besoin en fond de roulement

Il faut faire le calcul du besoin du capital de roulement. Ceci représente le montant alloué aux dépenses du quotidien de l’entreprise. Par exemple, si vous souhaitez vendre des produits sur Internet, d’abord, il va falloir que vous achetiez les matières premières, puis fabriquer les produits et après les vendre. Le besoin en fonds de roulement renvoi ainsi au montant qu’il vous faut pour acheter les matières premières nécessaires pour la fabrication de vos produits, tout comme la vie de votre entreprise avant de pouvoir vendre et donc, faire des entrées.

Une fois que vous aurez produit tous ces documents, ils vous permettront dans l’ensemble d’avoir une visibilité financière de votre activité. Ainsi, vous pourrez vous concentrer sur l’essentiel « faire plus de profit».

Pour la réalisation d’un prévisionnel financier en béton, je vous conseille de faire appel à un professionnel, car ce sont des documents essentiels de votre entreprise.

Résumons

Pour résumer, je peux dire que faire un prévisionnel financier en béton, c’est possible. Il suffit de passer par des étapes précises à savoir le compte de résultat, les soldes intermédiaires de gestion (SIG), le plan de financement, le plan de trésorerie, le bilan et le besoin en fond de roulement. Pour plus de détails sur ces différents documents, Je vous proposerais dans les très prochains jours des vidéos avec des explications bien fournies.

Laisser un commentaire