L’incroyable Histoire Du Créateur De NIKE.

Dans cet article, vous allez apprendre comment laisser votre empreinte sur ce vaste monde. Pour ce faire, il vous suffit de suivre le parcours passionnant d’un homme habité par son rêve de victoire, le créateur de Nike : Phil Knight.

À la fin de cet article, vous aurez toutes les clés en main qui vous mèneront vers la réussite. Car pour le créateur de la célèbre marque Nike, avec de la détermination, on peut atteindre les plus hauts sommets !

Le livre qui m’a servi de support pour cet article “L’art de la victoire – L’incroyable histoire du créateur de Nike (Phil Knight)” est disponible sur Amazon en cliquant ici: https://amzn.to/32JCFKA et sur Kindle en cliquant là: https://amzn.to/2EkXO4w

Résumé en vidéo

Les débuts

Phil Knight n’a qu’une seule envie. Réussir. Il est déterminé à laisser son empreinte sur le monde. Jusqu’au-boutiste, il s’en donne les moyens. Même si pour cela, il doit traverser le Pacifique.

Son histoire, c’est peut-être votre histoire, et elle commence maintenant.

Le parcours fascinant du fondateur de Nike débute en 1962 avec ce qu’il appellera dans son autobiographie « L’art de la victoire », une idée folle.

Alors qu’il est encore aux études, Phil Knight est obsédé par un projet. Vendre des chaussures de très grandes qualités, importées du Japon à bas prix.

Il se rend là-bas alors que le tourisme international n’est pas encore si bien développé et que le pays peine encore à se remettre de la guerre. Pourtant, Phil Knight n’a qu’une idée en tête: S’imprégner de la culture nipponne. Pour lui, comprendre le marketing d’un pays, c’est avant tout le vivre.

Avec de la ténacité, il parvient à rencontrer les dirigeants de l’entreprise de chaussure Onitsuka. Durant l’entretien, les fabricants mettent son éloquence à rude épreuve. Mais Phil Knight s’inspire de son parcours et décroche sans peine, son premier contrat.

Dans « L’art de la victoire », ce grand chef d’entreprise, nous prouve qu’avec un esprit vif, et beaucoup de culot, on peut être au plus bas de l’échelle et donner l’illusion d’être un grand homme.

À ses débuts, Phil Knight n’a rien d’un grand entrepreneur. Alors, il improvise. Avec seulement 50 dollars empruntés à son père, il commande ses douze premières paires de chaussures au compte de Blue Ribbon. Un nom inspiré de ses titres de victoire à la course, improvisé à la hâte au moment de passer commande.

Voyage en grèce et découverte de Nike

Tout un symbole qui va frapper son esprit lors d’un voyage en Grèce. A Athènes, devant l’Acropole, il a une révélation. Devant le temple d’Athéna Niké, Athéna la victorieuse, il descelle des signes qui vont le guider sur le chemin de son ambition.

Nike pour victoire. Si, à l’époque, elle n’est pas encore une marque, Phil Knight le sait, il a déjà remporté une victoire sur le monde.

Si vous voulez savoir comment est né le nom de la marque, restez jusqu’au bout de l’article.

Savoir s’entourer

Pour conserver cette victoire, il doit faire preuve de ténacité. Pour ce faire, il s’entoure de personnes qui l’inspire. En commençant par son ancien coach, Bill Bowermann. C’est lui qui lui a donné le goût pour la course à pied. Il lui offre deux paires de Tigers, sa première marque avant Nike, issu de sa première commande, à peine douze paires de chaussures. Bill Bowermann est convaincu. Les affaires peuvent commencer.

Mais Phil Knight doit se battre pour sa victoire. Dans « L’art de la victoire », il explique comment, à chaque nouvelle commande, il a dû faire face à l’endettement et aux doutes de son père, son premier investisseur. Pendant les dix premières années de sa vie d’entrepreneur, le chiffre d’affaires ne décolle pas. Phil Knight est constamment endetté.

La gestion difficile

Pourtant, il croit en son entreprise, allant jusqu’à investir sur son propre salaire qu’il gagne grâce un emploi parallèle : celui de comptable.

Pour faire face à de nombreuses problématiques de gestion qu’il détaille dans son livre, Phil Knight ne manque pas d’alternatives. Outre la vente de ses chaussures stockées dans le coffre de sa voiture en parcourant tout l’Oregon ou les nombreux voyages d’affaires au Japon pour contrer des problèmes de distribution, il change régulièrement d’emploi pour optimiser son temps et augmenter ses gains.

Bien que son entreprise double chaque année son chiffre d’affaires, Phil Knight ne peut se verser qu’un modeste salaire. A peine 18 000 dollars par an. Il doit gérer la pression constate de la banque.

Onitsuka, son fournisseur, accumulent les mauvaises livraisons. Les retards de commandes pèsent sur son entreprise. Mais Phil Knight ne baisse pas les bras. Il sait s’entourer des bonnes personnes. Grâce aux prêts généreux de ses proches, il s’en sort sur le fil du rasoir.

Blue Ribbon, son entreprise créée sur le pouce, change de fournisseur. Au début des années 70, la situation s’améliore. Mais Phil Knight est encore loin de la victoire rêvée. Et puisqu’il considère la victoire comme un art, il laisse exprimer sa créativité.

Dans la suite de l’article, vous verrez que la créativité a été déterminante pour lui. Ecoutez-bien.

Le logo: La virgule

Phil Knight est déterminé à se démarquer de ses concurrents : Adidas et Puma. Pour cela, il lui faut un logo. Un symbole permettant d’identifier son concept de victoire. La fameuse Niké. Il fait appelle à une dessinatrice qui ne parvient pas à percer. Elle créée cette « virgule » intemporelle.Ses collaborateurs y voient plusieurs symboles. Le logo pourrait symboliser entre autre, la trace qu’un coureur laisserait sur son passage. Le fondateur n’est pourtant pas convaincu. Par pitié pour son ancien élève, rencontrée alors qu’il s’était lancé dans l’enseignement, il accepte.

Le nom: Nike

Il cherche malgré tout une marque, associée à son logo. Il réunit tous ses collaborateurs pour un intense travail de réflexion de groupe. Falcon, ou Condor pour rappeler le mouvement des ailes inspiré par le dessin ? Phil Knight est prêt à acter pour le nom jusqu’à ce qu’il reçoive un appel qui va sceller son destin. Jeff Johnson, son collaborateur et gérant de son entreprise sur la côte et lui parle d’un rêve qu’il a fait. Le nom lui est apparût alors qu’il dormait. Des lettres se sont formées. N I K E. Nike. Niké. La victoire en grecque !

Phil Knight se souvient de la révélation qu’il a eut lors de son voyage à Athènes. La marque est lancée.

Pour autant, la vente des chaussures ne décollent pas d’un bond. Au contraire. Phil Knight veut se montrer toujours plus innovent en travaillant avec des ingénieurs en quête de nouveauté. Avec eux, il crée de nouveaux concepts. Mais la réalisation est de mauvaise qualité. Blue Ribbon passe de nouveaux contrats avec une usine plus performante. La qualité est enfin là.

les ventes décollent enfin !

Les designs sont inspirés. Les chaussures deviennent de véritables œuvres d’art qui impressionnent dans les différents salons. En 1972, dix ans après l’idée folle de Phil Knight, les ventes décollent enfin ! L’ambition de Phil Knight ne s’arrête pas là. Les chaussures Nike ne doivent pas être de simples produits commerciaux. Ils doivent être un symbole, une identité pour le consommateur.

Il révolutionne le marketing et crée le concept de sponsor. En faisant de grands sportifs admirés de tous, des égéries de sa marque, Phil Knight tient là, un argument de vente clairement identifiable pour le consommateur.

Porter Nike, c’est être un battant. « Just do it », « Juste, fais-le », c’est littéralement l’esprit de Phil Knight inscrit sur son logo.

Avec Nike, son créateur a matérialisé son envie de prouver au monde ses valeurs. Son stoïcisme, sa volonté de gagner, lui a permet d’écarter tous les obstacles mis sur son passage.

3 choses à retenir sur Nike

Si vous devrez retenir trois choses dans cet article, ce seraient :

  1. Transformer chaque obstacle en opportunité.
  2. Tenir ses propres engagements.
  3. Faire de sa créativité, le moteur de la victoire.

Livre et références

Le livre qui m’a servi de support pour cette vidéo “L’art de la victoire – L’incroyable histoire du créateur de Nike (Phil Knight)” est disponible sur Amazon en cliquant ici: https://amzn.to/32JCFKA et sur Kindle en cliquant là: https://amzn.to/2EkXO4w

Laisser un commentaire

RGPD

Sélectionner un type de demande :