ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES

Maintenant, Bercy Déclare La Guerre Aux Ultra-riches

Le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, a révélé sur France Inter ce mardi 9 mai qu’un nouveau service de renseignement fiscal serait créé à Bercy. Ce service aura pour mission de traquer les fraudeurs fiscaux, en particulier ceux qui hébergent des fonds non déclarés dans des pays non coopératifs tels que le Panama et les Bahamas. Pour mener à bien cette mission, Bercy promet une centaine d' »agents d’élite » d’ici la fin du quinquennat, qui pourront recruter des sources humaines dans les institutions financières et les banques, et utiliser des techniques de renseignement telles que les écoutes et la pose de balises.

Gabriel Attal a déclaré que cette traque des gros fraudeurs va « bousculer » des intérêts massifs, mais que la priorité est de faire payer ce qu’ils doivent aux ultra-riches et aux multinationales qui fraudent. Pour cela, le gouvernement annonce une augmentation de 25% des contrôles fiscaux des plus gros patrimoines et un contrôle tous les deux ans des cent plus grandes capitalisations boursières. Le gouvernement envisage également une « sanction d’indignité fiscale et civique » pour les cas les plus importants.

Gabriel Attal a promis 1 500 effectifs supplémentaires d’ici 2027 pour mener à bien ces missions, mais les syndicats estiment que ce chiffre est insuffisant. Selon Olivier Villois, inspecteur des finances et secrétaire national CGT Finances Publiques, le nombre d’emplois supprimés depuis 10 ans dans les finances publiques est de 15 000, ce qui rend les 1 500 embauches « ridicules ».

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.