Maintenant, L’Europe Recule Sur La Voiture Électrique

Le Parlement, les chefs d’États et la Commission viennent de se mettre d’accord sur l’interdiction des voitures thermiques neuves à partir de 2035. Mais déjà, leurs utopies de bureaucrates se fracassent sur la réalité. Stopper la voiture thermique, c’est détruite 650.000 emplois. Mettre toutes les voitures neuves à l’électrique, c’est être obligé d’augmenter notre production d’électricité de 25 % et de multiplier par 20 le nombre de bornes de recharges. Faire tout cela en 13 ans, c’est de la science-fiction. Du coup, la commission et les Etats commencent à rétropédaler.

Sources

https://fr.news.yahoo.com/fin-moteurs-thermiques-thierry-breton-171744576.html

https://www.bfmtv.com/auto/fin-des-moteurs-thermiques-en-2035-dans-l-ue-ca-ne-veut-pas-dire-qu-il-faut-arreter-d-en-produire_AV-202211070296.html

https://www.largus.fr/actualite-automobile/fin-du-thermique-en-europe-en-2035-un-report-deja-envisage-a-demi-mot-30023002.html

https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/fin-des-moteurs-thermiques-thierry-breton-preconise-de-continuer-a-en-fabriquer-apres-2035-pour-l-afrique_209945.html

Une réflexion sur “Maintenant, L’Europe Recule Sur La Voiture Électrique

  • 9 novembre 2022 à 19 h 41 min
    Permalien

    Bravo pour avoir inventé comme représentant de ces bureaucrates européens le personnage de Alphonsedanslmur….. Excellent et ça résume tout. Bien sûr que c’est du greenwashing, comme l’on dit, mais comme toujours sans réflexion et sans projection à long terme…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.