QU’EST-CE QU’UNE OBLIGATION

Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons découvrir ce qu’est une obligation. En général, nous entendons parler d’actions et d’obligations sans savoir de quoi il est réellement question. J’ai déjà parlé des actions et de leur rôle dans le financement de l’économie. L’obligation est une autre forme de financement des entreprises et… de toutes les autres personnes morales, institutions comme Etats.

Si vous souhaitez connaître les caractéristiques d’une obligation et savoir ce que vous gagnez en achetant celle-ci, lisez la suite de cet article.

Résumé en vidéo

Qu’est-ce qu’une obligation ?

De façon simple, une obligation est une partie d’un emprunt. Ce type d’emprunt ne peut être émis que par une institution, un Etat, ou une entreprise.

Généralement, une organisation contracte ce type de dette lorsqu’elle a besoin de financement pour ses projets. Dans ce cas, le montant de l’emprunt est généralement très élevé. C’est pourquoi ceux qui l’émettent choisissent d’être financé par plusieurs créanciers. Les créanciers peuvent être des particuliers comme vous et moi. L’achat d’une partie de cette dette vous donne alors droit à un remboursement du montant donné au bout de la date d’échéance. Celle-ci peut être comprise entre 5 et 30 ans. Vous avez également droit chaque année ou chaque trimestre au versement d’intérêts.

Un exemple d’obligation

Disons que la commune de Saint-Tropez décide d’emprunter 10 millions d’euros pour un projet d’embellissement de ses plages. Elle émet alors un emprunt obligataire à taux d’intérêt fixe de 5 %. Elle divise le montant total en 1.000 parts de 10.000 euros. Ce qui signifie que chaque obligation coûte 10.000 euros. La date d’échéance du remboursement est fixée en 2030, soit 10 ans. L’intérêt de 5 % est quant à lui reversé tous les ans. Si Xavier achète une obligation, alors chaque année, il gagnera 5% de 10.000 euros soit 500 euros. À la date d’échéance, il aura reçu 15.000 euros en tout (les 10.000 euros qu’il a prêté plus 500 euros pendant 10 ans), au lieu des 10.000 euros de départ.

Termes à connaitre sur les obligations

Lorsque les experts parlent des obligations, ils utilisent des termes tels que :

  • Valeur nominale : il s’agit du montant investi par le créancier pour l’achat d’obligations ; C’est la valeur comptable qui a été initialement prêtée. 10.000 euros dans notre exemple de St Tropez.
  • Prix d’émission : il s’agit du prix de l’obligation au moment où elle est émise ; C’est ce que vous payez pour avoir l’obligation. S’il correspond à la valeur nominale, l’obligation est dite émise au pair. Mais des obligations peuvent être émises à un prix inférieurs ou supérieurs à la valeur nominale. On parle alors de prime d’émission.
  • Cours d’obligation : c’est le prix d’échange de l’obligation sur le marché financier ; Le prix auquel monsieur le marché vous vend l’obligation en bourse, comme pour les actions.
  • Durée de vie de l’obligation : c’est l’âge ou la maturité de celle-ci ; 10 ans dans notre cas de St Tropez.
  • Coupon : c’est le taux d’intérêt qui est appliqué à l’obligation au moment de son achat ; 5% dans notre cas.
  • Prix de remboursement : c’est le montant remis au créancier à la date d’échéance.

Restez attentif à la suite de cet article pour connaître les caractéristiques d’une obligation.

Les caractéristiques d’une obligation

Lorsqu’une personne achète une obligation, l’émetteur lui remet un coupon. Ce coupon représente le taux d’intérêt de la valeur nominale. Dans notre exemple de St Tropez, le coupon est de 5%.

Au cours de la durée de vie de l’obligation, elles peuvent être cotées en bourse. Ainsi, celui qui les possède peut les vendre ou acheter d’autres obligations en cours de vie. Les caractéristiques propres à toute obligation sont :

La durée de vie

Elle est de quelques années ou à perpétuité. Lorsqu’une date d’échéance est définie, le créancier obtient le remboursement de sa valeur nominale à cette date. Mais lorsque la durée de vie est à perpétuité, le créancier est conscient que la valeur nominale ne lui sera jamais remboursée. En compensation, pour des périodes de 30 ans et plus, le taux d’intérêt de l’obligation est plutôt élevé. Si vous prêtez 5 000 euros à la BCI pour un emprunt d’une durée de 30 ans, vous pouvez recevoir un coupon annuel de 10 % par exemple. Ce qui signifie 500 euros chaque année. Au terme de la trentième année vous aurez gagné 15 000 euros, soit trois fois la valeur nominale de votre obligation.

Le taux d’intérêt

Il peut être fixe ou variable et s’applique à toute la durée de vie de l’obligation. Certains taux sont révisables. C’est-à-dire qu’ils passent de fixe à variable et vice-versa. Le taux fixe correspond à la remise de coupons aux mêmes taux. C’est-à-dire qu’il se base sur un pourcentage de la valeur de l’obligation et qu’il reste le même durant toute la durée de vie de l’obligation. Le taux variable quant à lui suit l’évolution du marché. Selon l’inflation, le cours de l’or ou l’indice CAC 40, le taux d’intérêts augmente ou baisse.

La capitalisation du taux d’intérêt

La plupart des obligations prévoient une distribution périodique des coupons pendant la durée de vie. Vous allez toucher 500 euros par an dans les exemples que je vous ai donné tout à l’heure. Mais certains émetteurs optent pour le versement de coupons en fin de vie de l’obligation. Le taux d’intérêt est alors annexé au prix de remboursement. Vous toucherez tous vos intérêts, en même temps, lorsque l’entreprise remboursera les obligations.

La convertibilité

Une partie des obligations émises sont susceptibles d’être converties en actions. Leur valeur est équivalente à celle de l’action de la société émettrice et à l’évolution des taux d’intérêt du marché.

Les types d’obligation

Les types d’obligations diffèrent en fonction des modalités de versement des coupons et selon la durée de vie de l’obligation. Ainsi peut-on acheter des obligations à:

  • taux fixe : ici, le taux d’intérêt et la date d’échéance de l’obligation sont définis dès l’émission de l’obligation. Le coupon ne connaît aucun changement jusqu’à la fin de la durée de vie.
  • taux variable : les coupons varient selon le taux du marché. Il est complété par le taux fixe. Ce taux de marché change à intervalles réguliers.
  • coupon zéro : elles ne génèrent pas de coupons durant toute leur durée de vie.
  • coupon unique : le montant du coupon est capitalisé et versé en une seule fois à l’échéance de l’obligation en même temps que le prix de remboursement.
  • convertibles en actions : vous pouvez les échanger contre des actions de la société émettrice. Les modalités de cette convertibilité sont définies au moment de l’émission de l’obligation.

Dans la suite de cet article, nous vous dirons comment acquérir une obligation et quels sont les risques auxquels s’expose l’acquéreur.

Comment acquérir une obligation ?

L’obligation est un titre de créance qui stipule qu’en échange d’une somme d’argent prêtée, vous obtiendrez une rémunération sur une période déterminée avant remboursement. Pour en acheter une, vous devez passer par un intermédiaire financier agréé comme votre banque par exemple. Il existe deux marchés sur lequel acheter vos obligations.

Sur le marché primaire, vous les obtenez directement de l’émetteur. En effet, c’est sur le marché primaire que les emprunts obligataires sont émis.

Le marché secondaire, c’est la bourse. Ici, les investisseurs revendent les obligations qu’ils ont acquises sur le marché primaire. Seulement, sur ce marché, l’échange d’argent contre les obligations peut entraîner des frais de transactions. Sur le marché primaire, vous n’aurez aucuns frais supplémentaire à débourser.

L’achat d’une obligation est plutôt simple. Toutefois, le processus de remboursement et de rémunération n’est pas aussi simpliste. Le marché des obligations comporte des risques pour le créancier. Si l’institution émettrice fait faillite avant la date d’échéance de son emprunt, alors le créancier ne recevra pas la somme prêtée. Lorsque des obligations sont émises à des taux très élevés, cela traduit un risque élevé de l’investissement.

Lorsque vous revendez une obligation, vous courrez aussi le risque qu’elle ai perdu de la valeur.

Les professionnels conseillent généralement d’acheter les obligations à taux d’intérêts modéré, pour être plus sûre de récupérer leur capital à la date d’échéance.

3 Choses à retenir

Si vous deviez retenir 3 choses de cet article, ce serait:

  1. qu’une obligation est un investissement qui rapporte une rémunération périodique à son acquéreur.
  2. Elle diffère selon les modalités de versement des intérêts et la durée de vie de l’obligation.
  3. Il est possible d’en acquérir une ou plusieurs sur le marché d’émission ou en bourse.

Livres et sources

Voici quelques livres sur le sujet:

Construisez et gérez votre patrimoine avec succès – Guide pour s’enrichir lentement…mais sûrement ! : https://amzn.to/2BKmgLd et ici au format Kindle: https://amzn.to/3ea0e1A

L’innovation financière au service du climat: Les Obligations à Impact Environnemental : https://amzn.to/2ZIjsGt

Théories et pratiques des obligations convertibles en actions et de leurs produits assimilés : https://amzn.to/2VVs8bg

Une réflexion sur “QU’EST-CE QU’UNE OBLIGATION

Laisser un commentaire

RGPD

Sélectionner un type de demande :