Croissance Économique et Productivité

Croissance économique et productivité

Dans une période où l’on nous parle de plus en plus de décroissance ou de réduire la productivité, il m’a semblé important de définir croissance économique et productivité.

Pour ceux qui ne peuvent pas lire les vidéos, le texte est en dessous.

 

Textes des vidéos

Définissons PIB et Croissance:

J’ai hésité à faire cette vidéo car d’autres ont déjà parlé du PIB avec talent mais en parler va me permettre de vous parler dans d’autres vidéos de lier croissance économique et productivité, de parler de la taxation des robots, et des programmes économiques de Mélanchon et de Hamon.

Reprenons l’exemple de ma cousine Eglantine que nous avions vu pour les 5 forces de Porter. Eglantine a une entreprise qui vend des ours en peluche. Elle achète ces ours 1 euros unité à un industriel basé à Mülheim, en Allemagne. Elle revend ensuite ses ours à Amazon Luxembourg pour 2 euros. Le chiffre d’affaires de son entreprise est de 2 euros par unité et sa valeur ajoutée est de 2 euros moins 1 euros pour l’industriel soit 1 euro par unité produite. Comme elle vend 200.000 ours par an, son chiffre d’affaires annuel est de 400.000 euros et sa valeur ajoutée annuelle de 200.000 euros.

Si l’entreprise d’Eglantine était la seule de France, le PIB de la France serait de 200.000 euros car le PIB est la somme des valeurs ajoutées des entreprises d’un pays. C’est une mesure imparfaite mais très adaptée aux sociétés industrielles.

Pourquoi imparfaite?

Prenons un autre exemple. D’Alembert et Diderot, les inventeurs de l’encyclopédie, sont téléportés en France de nos jours. Ils foncent chez le ministre des finances et lui exposent leur idée pour augmenter le PIB français:

« Nous allons créer une encyclopédie en 24 volumes que nous vendrons aux 27 millions de ménages français pour 1000 euros. Cela augmentera le PIB de 27 milliards d’euros. »

Oui, mais aujourd’hui, cette encyclopédie existe, elle s’appelle Wikipédia, et elle est gratuite. Elle contribue donc pour 0 € dans le PIB.

Mais poursuivons l’exemple d’Eglantine

La France, c’est l’entreprise d’Eglantine. Eglantine travaille seule dans son entreprise. Le PIB par habitant est donc de 200.000 euros. Eglantine créée 200.000 euros de richesses qu’elle n’a pas à partager. Elle est donc plutôt riche.

Par commodité, Eglantine embauche un comptable. Ce poste de comptable, même s’il est très utile, ne permettra pas la vente d’un ours en peluche supplémentaire. Le PIB reste donc de 200.000 euros mais il y a maintenant 2 personnes dans l’entreprise. Les 200.000 euros sont donc partagés plus ou moins équitablement entre deux personnes. Il y a alors 100.000 euros de richesse produite par personne. C’est la notion de PIB par habitant. Eglantine est nécessairement moins riche.

Imaginons maintenant, qu’Eglantine recrute divers salariés avec des qualifications différentes et des postes plus ou moins en lien avec la production et la vente. Elle distribue 100% de sa valeur ajoutée en salaire. L’entreprise atteint 10 salariés pour une valeur ajoutée de 700.000 euros. La valeur ajoutée par salarié est maintenant de 700.000 euros divisé par 10 soit 70.000 euros. Le salaire médian est de 70.000 euros. L’année suivante, l’entreprise passe à 11 salariés pour un chiffre d’affaire 720.000 euros. La valeur ajoutée par salarié est maintenant de 65.000 euros. Le salaire médian est de 65.000 euros. Cela signifie donc que les salariés se sont appauvris. Pour qu’il n’y ait pas d’appauvrissement, il est donc nécessaire que la valeur ajoutée augmente à la même vitesse ou plus vite que le nombre de salarié.

C’est la raison pour laquelle la croissance est nécessaire. Si la population d’un pays augmente, il est nécessaire que le PIB augmente au moins dans les mêmes proportions pour que la population ne s’appauvrisse pas. C’est une condition nécessaire mais pas suffisante. Il faut également que les fruits de cette croissance ne soit pas « confisquée » par un groupe au détriment des autres. En d’autres termes, il faut que la clef de répartition de cette richesse reste à peu près la même pour que l’ensemble de la population profite de la croissance.

Lien entre productivité et croissance

Comme je l’ai montré ci-dessus, la croissance est rendue nécessaire par l’augmentation de la population. Si la population d’un pays augmente, il est nécessaire que le PIB augmente au moins dans les mêmes proportions pour que la population ne s’appauvrisse pas.

Il y a deux moteurs à la croissance. La productivité et l’échange. Ici, je parlerai du premier: La productivité.

La productivité est l’accroissement de l’efficacité des facteurs de production.

Une amélioration de la productivité, un « gain de productivité », permet donc de produire plus efficacement. Elle permet de produire soit autant en utilisant moins de capital financier ou humain soit plus pour le même coût.

Prenons l’exemple de l’industrie automobile.

Dans les années 30, le fabrication d’une voiture nécessitait un grand nombre d’ouvriers qui travaillaient à la chaine. Aujourd’hui, les usines les plus modernes n’ont presque plus d’ouvriers et l’essentiel du travail est effectué par des robots.

La fabrication est plus rapide, elle nécessite moins de capital humain et moins de capital financier par voiture produite puisqu’une chaine de montage fabrique beaucoup plus de voitures. En 1939, Renault fabriquait 2 voitures par salarié et par an. En 2015, il en fabrique 26.

J’imagine déjà des commentaires m’indiquant que c’est bien la preuve qu’il faut taxer ou se débarrasser des robots puisqu’ils prennent la place des salariés. Non. Les gains productivité de Renault ont permis de démocratiser l’automobile en baissant son prix. Les volumes ont donc très fortement augmenté. Du coup, le capital humain qui était employé à des tâches fatigantes et répétitives sur des chaines de montage est maintenant employé à des tâches de service. Renault a du reste multiplié par 5 ses effectifs sur la période.

Que l’on produise autant en utilisant moins de capital financier ou humain soit plus pour le même coût, le coût unitaire de production baisse.

Le chef d’entreprise a alors deux choix. Soit il baisse ses prix, soit il augmente sa marge.

Les choix du chef d’entreprise

S’il baisse ses prix, Il aura une augmentation de sa compétitivité qui lui permettra de vendre davantage. Il y aura donc une augmentation de la demande globale, soit dans le pays soit à l’exportation. Le volume des ventes sera plus important et il y aura donc une augmentation de la croissance.

S’il augmente ses marges, il peut soit augmenter les salaires soit augmenter les profits. Si les salaires augmentent, cela augmente le pouvoir d’achat et donc la consommation et donc la croissance.

Si les profits augmentent, cela augmente l’investissement ou les dividendes. L’augmentation de l’investissement a un impact direct sur l’augmentation de la croissance. L’augmentation des dividendes aussi. Mais je me rends bien compte que ce n’est pas évident pour tout le monde donc je développe.

Aucun actionnaire ne se baigne dans les piscines de billets comme oncle Picsou. Aucun d’entre eux ne cache ses billets de banque dans son matelas. Cet argent est donc soit utilisé pour consommer soit pour investir. Si l’argent est consommé, il augmente la croissance. S’il est investi, il augmente également la croissance.

Les gains de productivité permettent donc la croissance. Croissance économique et productivité sont liés.

Dites-moi ce que vous en pensez. Croissance économique et productivité sont-elles réellement liées? Faut-il réduire la productivité comme le demande Mélenchon? Peut-on avoir une croissance sans gains de productivité? La décroissance est elle une option? les dividendes nuisent-ils à la croissance?


Sources

Effectifs Renault 1939: Renault Histoire

Effectifs Renault 2015: Wikipédia

Production Renault 1939: Renault Histoire

Production Renault 2015: Atlas Renault

2 pensées sur “Croissance Économique et Productivité

  • 18 septembre 2017 à 19 h 57 min
    Permalink

    Bonjour,
    Vous terminez votre vidéo par : « Faut-il réduire la productivité comme le demande Mélenchon? »
    Après quelques recherches, je n’ai pas trouvé à quelle idée ou propos de Mélenchon vous faites référence…
    Pourriez-vous m’indiquez où trouvez cette position de Mélenchon que je trouve très étonnante ?
    Merci d’avance.

    Bien cordialement.

    Répondre
    • 19 septembre 2017 à 23 h 36 min
      Permalink

      Si je ne me trompe pas, c’est dans son discourt de campagne présidentielle à Marseille.

      Répondre

Laisser un commentaire